Métro Porte des Lilas en travaux : des commerçants mécontents

Les commerçants se considèrent pénalisés par les travaux Porte des Lilas qui gênent le déplacement des piétons et génèrent une baisse de leur activité.

Dans les effluves de goudron mêlées de gaz d’échappement, les passants slaloment entre les zones de travaux à la Porte des Lilas. Au vacarme habituel de la circulation, s’ajoutent le remue-ménage des grues mobiles et les allées et venues des ouvriers en gilet fluo.

travaux métro porte des Lilas

Porte des Lilas en travaux 26 Septembre 2018 (photo : VirginieR)

Comme dans les autres stations de la ligne 11 du métro parisien, des travaux sont en cours, en perspective de l’ouverture de six nouvelles stations entre Mairie des Lilas et Rosny-Bois- Perrier à l’horizon 2022. Un premier chantier s’étale depuis fin août sur 150 mètres le long de la rue de Belleville où l’on renouvelle les câbles d’alimentation. Un second chantier, avenue de la Porte des Lilas, concerne la création d’un nouvel accès à la station. Les commerçants regardent d’un mauvais œil ces travaux qui entravent la circulation des piétons et découragent la clientèle.

Le kiosquier, situé sur le carrefour à deux pas de la rue de Belleville, déplore la baisse de la fréquentation : « le chiffre a baissé de 10 à 15% depuis le début des travaux. Mes clients sont souvent des femmes âgées, elles ont du mal à venir, elles ont peur des voitures, ça les dissuade. » Le buraliste de l’avenue de Belleville est mécontent lui aussi, il n’a pas de « pont lourd » devant son échoppe, contrairement au restaurant japonais un peu plus loin. Les «ponts lourds», ce sont ces plaques posées au-dessus de la tranchée qui permettent aux passants d’accéder au magasin sans faire un long détour.

Côté Porte des Lilas, les travaux pour la nouvelle sortie de la station ont démarré en février 2018. Chef de chantier en génie civil, Thierry Duval, dont le rôle est aussi de dialoguer avec le voisinage, se veut rassurant : « ça se passe plutôt bien avec le voisinage. » Mais Ahmed qui travaille à la boulangerie Aux Délices des Lilas signale des désagréments : « J’habite au-dessus de la boulangerie et ils ont sorti les marteaux piqueurs à deux heures du matin cette nuit, la police a dû intervenir !»

Un peu plus loin, en longeant l’avenue de la Porte des Lilas, de l’autre côté du périphérique, le Pub irlandais Corcoran’s est épargné par le vacarme des travaux. Le serveur du Pub se frotte les mains : « la création de la nouvelle sortie de la station de métro va drainer plus de monde. En plus nous ne subissons aucun désagrément lié aux travaux. »

 

Station Pyrénées : les travaux du métro se poursuivent

Les travaux ont démarré le 12 Septembre du côté impair de l’avenue Simon Bolivar au niveau de la station Pyrénées, impactant les usagers du métro et la circulation dans ce quartier situé à la limite du 19ème et du 20ème arrondissement de Paris.

travaux métro Pyrénées Aout 2009

Avenue Simon Bolivar Août 2009 (Crédit Photo : Clicsouris)

 

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux se poursuivent à la station Pyrénées du métro parisien, dans le cadre du projet de prolongement de la ligne 11. Après une première phase de travaux achevée du côté des numéros pairs de l’avenue Simon Bolivar, le chantier s’attaque depuis le 12 Septembre au côté impair. Pendant cette nouvelle phase prévue pour durer 28 mois, la sortie numéro 3 de la station sera fermée et une partie de l’avenue mise en sens unique. Deux nouveaux accès vont être créés de part et d’autre de la chaussée. Mais le gros des travaux sera de creuser les galeries souterraines des futurs couloirs de circulation pour adapter la station à l’arrivée des nouvelles rames.

La ligne 11 du métro, qui relie aujourd’hui Châtelet à la Mairie des Lilas, sera prolongée jusqu’à la gare RER de Rosny Bois-Perrier à l’horizon 2022 afin de faciliter les déplacements dans l’Est parisien et en Seine-Saint-Denis. Un deuxième tronçon est prévu jusqu’à Noisy-Champs avec mise en service prévue pour 2025.

Le projet prévoit aussi l’augmentation de la fréquence des rames avec un métro toutes les 1 minute 45 en heure de pointe. Par ailleurs, le renouvellement en totalité des rames doit permettre une hausse de la capacité de transport. Des conditions de transport améliorées sont donc attendues, une perspective qui devrait aider les usagers de la ligne 11 à patienter jusqu’à la fin des travaux.

 

Travaux de la station Mairie des Lilas : les commerçants font de la résistance

travaux mairie des lilas02
Une communication visuelle a été installée sur le chantier pour rappeler aux passants et aux clients que les commerces sont ouverts. (photo Auguste André)

Dans le contexte du prolongement de la ligne 11 du métro, la RATP a également lancé des travaux de modernisation sur les stations existantes. Le chantier à ciel ouvert de la station Mairie des Lilas occasionne depuis mai 2017 un bouleversement notoire sur la voirie. Les commerçants du boulevard de la Liberté redoublent d’énergie et d’ingéniosité pour limiter la baisse de leur chiffre d’affaires.

Au milieu du vacarme et des grues, Maurice, propriétaire d’une agence immobilière sur le boulevard de la Liberté aux Lilas (Seine-Saint-Denis) attend son rendez-vous de pied ferme. Depuis des mois, il perd des clients. Il a donc fait appel à un chargé d’information de la RATP pour pouvoir installer dans le quartier des banderoles rappelant que son établissement est ouvert.

Enseignes occultées, circulation interdite, places de stationnement supprimées, bruit et poussière… Sur le boulevard de la Liberté, à l’occasion du prolongement de la ligne 11, la fréquentation des commerces est sérieusement impactée par les travaux de la station de métro Mairie des Lilas. Au milieu de ce chaos urbain, qui ne prendra pas fin avant 2020, les commerçants redoublent d’inventivité pour ne pas perdre leurs clients.

travaux mairie des lias01
Sur le boulevard de la Liberté, la circulation est entièrement interrompue depuis plus d’un an. (photo Auguste André)

Casquette de titi parisien et tablier rouge, Loïc mise sur la solidarité pour tenir le coup dans sa fromagerie : « Avec les travaux, les gens viennent moins. Il a fallu se retrousser les manches ! Je fais de la communication, je distribue mes flyers aux autres commerçants, on s’entraide et on s’envoie nos clients. »

« On a perdu 30% de notre chiffre d’affaires »

A deux pas de là, Sandrine, fleuriste, se montre pragmatique : « Avec l’impact des travaux sur mon chiffre d’affaires, je limite l’embauche, j’ai juste une employée à mi-temps. Heureusement que je n’ai pas de concurrence dans le quartier ! » Comme ses voisins, elle doit supporter le bruit et la saleté. « J’ai râlé sur les réseaux sociaux quand les travaux ont occasionné d’énormes poubelles devant mon magasin. Ca n’a pas traîné, ils ont rapidement fait le nécessaire ! »

En face, la vitrine de la boutique Optic Duroc est vide. Jessica et Megane, les deux jeunes vendeuses, ont été obligées de réorganiser le magasin : « Sur le boulevard, les gens pensent que nous sommes fermés. Heureusement, on a aussi une vitrine sur la rue de Paris ! On a donc déplacé tous nos produits d’un seul côté. Mais on a quand même perdu 30% de notre chiffre d’affaires… »

Michel, le propriétaire de l’agence immobilière, a enfin été rejoint par le chargé d’information de la RATP pour convenir des emplacements stratégiques de ses futures banderoles. En outre, comme tous les commerçants impactés, il espère que son dossier d’indemnisation à la RATP sera rapidement validé.

Voir aussi le micro-trottoir des usagers de la station Mairie des Lilas : Qu’est-ce que le prolongement de la ligne 11 va changer pour vous ?