Métro Porte des Lilas en travaux : des commerçants mécontents

Les commerçants se considèrent pénalisés par les travaux Porte des Lilas qui gênent le déplacement des piétons et génèrent une baisse de leur activité.

Dans les effluves de goudron mêlées de gaz d’échappement, les passants slaloment entre les zones de travaux à la Porte des Lilas. Au vacarme habituel de la circulation, s’ajoutent le remue-ménage des grues mobiles et les allées et venues des ouvriers en gilet fluo.

travaux métro porte des Lilas

Porte des Lilas en travaux 26 Septembre 2018 (photo : VirginieR)

Comme dans les autres stations de la ligne 11 du métro parisien, des travaux sont en cours, en perspective de l’ouverture de six nouvelles stations entre Mairie des Lilas et Rosny-Bois- Perrier à l’horizon 2022. Un premier chantier s’étale depuis fin août sur 150 mètres le long de la rue de Belleville où l’on renouvelle les câbles d’alimentation. Un second chantier, avenue de la Porte des Lilas, concerne la création d’un nouvel accès à la station. Les commerçants regardent d’un mauvais œil ces travaux qui entravent la circulation des piétons et découragent la clientèle.

Le kiosquier, situé sur le carrefour à deux pas de la rue de Belleville, déplore la baisse de la fréquentation : « le chiffre a baissé de 10 à 15% depuis le début des travaux. Mes clients sont souvent des femmes âgées, elles ont du mal à venir, elles ont peur des voitures, ça les dissuade. » Le buraliste de l’avenue de Belleville est mécontent lui aussi, il n’a pas de « pont lourd » devant son échoppe, contrairement au restaurant japonais un peu plus loin. Les «ponts lourds», ce sont ces plaques posées au-dessus de la tranchée qui permettent aux passants d’accéder au magasin sans faire un long détour.

Côté Porte des Lilas, les travaux pour la nouvelle sortie de la station ont démarré en février 2018. Chef de chantier en génie civil, Thierry Duval, dont le rôle est aussi de dialoguer avec le voisinage, se veut rassurant : « ça se passe plutôt bien avec le voisinage. » Mais Ahmed qui travaille à la boulangerie Aux Délices des Lilas signale des désagréments : « J’habite au-dessus de la boulangerie et ils ont sorti les marteaux piqueurs à deux heures du matin cette nuit, la police a dû intervenir !»

Un peu plus loin, en longeant l’avenue de la Porte des Lilas, de l’autre côté du périphérique, le Pub irlandais Corcoran’s est épargné par le vacarme des travaux. Le serveur du Pub se frotte les mains : « la création de la nouvelle sortie de la station de métro va drainer plus de monde. En plus nous ne subissons aucun désagrément lié aux travaux. »