Exo Edit Figaro Echos Charles

Le Figaro

Titre

Une « lutte des classes » desservie sa lourde narration

(55)

Chapô

Fable indigeste et indisciplinée, le film de Michel Leclerc déçoit sur tous les plans. Le réalisateur a souhaité traiter trop de sujets. Mal lui en a pris.

(155)

Inter                   

Personnages inexistants

(23)

Accroche

Sa mise en scène part à vau-l’eau. On dirait un premier film. Pourtant, Michel Leclerc a puisé dans son vécu.

(109)

Les Echos

Titre

Nom d’un Karl !

(15)

Chapô

Dans son dernier film « La lutte des classes », Michel Leclerc explore comme à son habitude des sujets graves sur le mode de la comédie. Cette radiographie en profondeur de l’ascenseur social est certes moins réussie que « Le nom des gens ». Mais les acteurs – Édouard Baer et Leïla Bekhti en tête – sont très convaincants.

(323)

 

Inter

Ni béat, ni baba

(16)