Exo Ehpad Raphaël

Couverture :

Surtitre : Conditions de travail dans les Ephad français (46 signes)

 

Titre : L’appel au secours des aides-soignantes (40 signes)

3 points :

  • Depuis avril, le personnel de l’Établissement pour personnes âgées de Foucherans (Jura) est en grève. En causes : les conditions dantesques de travail.

 

  • En sous-effectif, les aides-soignantes sont contraintes de bâcler les soins administrés aux résidents, voire d’en oublier certains.

 

  • La direction ne veut rien entendre, surtout pas les soignantes en contrat précaire. (371 signes)

 

Page 14 :

 

Titre : Une grève pour ne plus les « jeter » dans leur lit (49 signes)

 

Chapô : Sous effectifs, équipes débordées, peu payées… la résidence pour retraités de Foucherans (Jura) connaît une grève du personnel. Depuis avril, les aides-soignantes tentent péniblement de se faire entendre. (199 signes)

 

Relance : « Vous avez vu comme elles sont fatiguées ? C’est à cause de nous. J’ai honte. » Madame Z, 91 ans, résidente des Opalines (76 signes)

 

Inter 1 : Une « fille » pour deux retraités (32 signes)

 

Inter 2 : La direction se bouche les oreilles (33 signes)

 

Légende (90 signes) : En grève, les aides-soignantes de l’Ehpad de Foucherans (Jura) touchent moins que le SMIC. (89 signes)

 

 

Exo Friloux Raphaël

Cocktail mortel pour toucher les deniers (40 signes)

« Amina est jugée ce mardi. Elle aurait entrainé la mort de son mari à coups de mélanges de pilules. Son motif : encaisser l’héritage. » (130 signes)

 

Inter : « Caméras de surveillance » (23 signes)

 

Relance : « Amina comptait sur la négligence du médecin traitant » (53 signes)

 

Légende : « Amina (à droite) n’aurait pas hésité à surdoser Claude de pilules pour subtiliser son héritage au nez de sa fille. Le vieil homme, malade et sous l’emprise de sa femme, n’a rien pu faire. » (187 signes)

Exo ADN – Judith

Titre :

Analyses ADN aux USA : des secrets en vente libre

Chapô :

Depuis 2013, les États-Unis ont trouvé un marché lucratif : les analyses ADN. A partir d’un échantillon de salive, tout citoyen peut désormais connaître ses origines ethniques, retrouver des personnes au génome commun. La police et certains groupes pharmaceutiques les utilisent déjà. Mais quid de la notion d’anonymat ?

Exergue :

« Si vos sœurs, frères, parents ou enfants s’adonnent à cette activité en ligne, ils compromettent votre famille pour des générations », Erin Murphy, professeure de Droit à New York University, spécialiste de l’ADN.

Inter 1 :

Des possibilités limitées

Inter 2 :

Une levée de secrets

 Inter 3 :

Protection et menaces

Inter 4 :

Des analyses au service du FBI

EXO LIBÉ alice

Surtitre  : Justice en question

Titre : ACCUSÉ COUPABLE : LE BOX DES ACCUSÉS

 

Chapô :

Boîtes de verre ou de fer, « un dispositif inacceptable ».Les avocats des Hauts-de Seine ont saisi le 12 octobre le défenseur des droits et le contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Exergue 140 signes + nom et fonction

« Ça ressemblait à une petite cabine de téléphonique.Les accusés étaient menottés exposés là-dedans comme des malandrins au moyen-Age »

Jean-Yves Liénard, pénaliste.

 

Inter 1      « des piloris modernes »

Inter2        « le justiciable déshumanisé. »

 

EXO CAFE KARINE

Titre :   Un Bistro qui facture à l’heure.

Chapô :  L anticafé un nouveau concept de troquet. Les boissons à volonté pour 5 euros de l’heure. Un espace convivial, équipé du réseau wifi.

Inter : 240 euros par mois.

Exergue : « je pourrais rester chez moi, mais je préfère me rendre ici parce que, comme c’est payant, ça me motive pour bosser »

Légende : l’anticafé, rue de richelieu (paris 1er). 5 euros de l’heure, forfait à 240 euros accès illimité.

Titre 2 :

Démocratisation du forfait à l’heure, pour plein d’activités.

WEB

Titre 2 web : Le café facturé à l’heure.

 

Chapô web : L’anticafé c’est le droit aux consommations non alcoolisé à volonté, mais facturé 5 euros de l’heure. 240 euros forfait illimité. Équipé du réseau wifi. Touristes, travailleurs, étudiants un nouveau point de rencontre.

 

Inter web : forfait mensuel possible

 

Exergue : « je pourrais rester chez moi, mais je préfère me rendre ici parce que, comme c’est payant, ça me motive pour bosser.

 

Titre 50 signes : Des forfaits à l’heure, un concept étendu.

Où payer son menu à l’heure?

Chapô: Inspiré de l’ « underground » odéssien, les anticafés se multiplient en France. Plus de 7 ouvertures cette année.

Exergue: « On veut que les gens se sentent comme à la maison, sans la pression du serveur qui pousse à la conso au bout d’un certain temps » Leonid Goncharov, fondateur du réseau.

Inter: Travail rentabilisé, échange garanti, client satisfait

Légende: « On est davantage distraits lorsqu’on est chez nous » Guillaume, 24 ans et Ludovic 22 ans, développeurs Web

Titre 2: D’autres loisirs payé à l’heure…

Titre Web: Inspiré des endroits « underground » d’Odessa, les anticafés sont en plein essor en France proposant à ses clients de payer le temps passé et non pas la consommation.

Chapô: Les anticafés, des lieux d’échanges se multiplient en France où les clients payent le temps passé. Le même concept s’entend sur d’autres loisirs payés à l’heure.

ExoCafé Pierre

TitrePrint1 : Un anticafé à l’heure moderne

ChapôPrint1 : Le réseau Anticafé propose aux clients de ne pas payer à la consommation mais au temps qu’on y passe. Pour 5 € de l’heure, on peut profiter du buffet en libre-service et de la wifi.

Inter : Un forfait à 240 €

Exergue : « On veut que les gens se sentent comme à la maison, sans la pression du serveur qui pousse à la conso » Leonid, fondateur du réseau

Légende : A l’Anticafé, les clients travaillent et discutent sans limite de temps.

Titre2 : Le forfait à l’heure, un concept en vogue


TitreWeb : Un café à 5 € de l’heure

ChapôWeb : Le réseau Anticafé propose de ne pas payer à la consommation mais au temps passé. Le client peut s’installer sans limite de temps tout en profitant des mets et boissons en libre-service.

Exo Le Parisien Café Anne

Titre 1 TP Consommations illimitées à l’Anticafé

TW ?

Chapô  TP Au bistrot de l’Anticafé dans le 1er arrondissement de la capitale, les consommations ne sont plus facturées mais le temps passé, tandis qu’on déguste à volonté boissons et en-cas de toutes sortes.

TW ?

Inter TP Détendus et motivés

Exergue TP  « On veut que les gens se sentent comme à la maison, sans la pression du serveur qui pousse à la conso au bout d’un certain temps » Leonid Goncharov, fondateur du réseau

Légende TP On y vient pour travailler, réviser ou simplement pour se rencontrer, mais toujours sans pression

Titre 2  TP Une tendance qui s’étend à d’autres lieux en France

 

EXO Café françois

Titre PRINT

Le temps, c’est de l’argent

Chapô

Payer au temps passé en salle, et pas à la consommation bue, c’est le concept proposé par l’Anticafé. Un succès national confirmé par l’ouverture prochaine d’un neuvième bar près de la République.

Inter

Café et coworking

 

Exergue

« Je pourrais rester chez moi mais je préfère me rendre ici parce comme c’est payant, ça me motive pour bosser »

Légende

Étudiants et jeunes actifs viennent se payer du bon temps au quotidien.

 

Titre  2

D’autres lieux comptent aussi

 

 

 

Titraille           WEB

À l’Anticafé, les clients payent le temps passé en salle, mais pas les boissons

 

Chapô web

Open bar sur les boissons non alcoolisées, la facture dépend du temps de présence en salle. L’Anticafé propose ce nouveau concept qui remporte un vif succès partout en France, avec l’ouverture prochaine d’un nouveau bar près de la République.

Titre Fb

Une horloge et l’addition !

Accroche RS

Open bar sur les boissons non alcoolisées, la facture dépend du temps de votre présence en salle !