exo-breve-guil

Un chauffard a écrasé une jeune femme de 32 ans samedi soir dans le IXe arrondissement à Paris. Elle était enceinte de trois mois et est morte hier des suites de ses blessures. Les analyses d’alcoolémie du chauffeur, âgé de 20 ans, se sont révélées négatives. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Deux autres personnes qui se trouvaient à bord se sont enfuies après l’accident. Le chauffeur circulait à vive allure. Il s’est lancé dans un couloir de bus, puis a perdu le contrôle de sa voiture et a fini par percuter la victime sur le trottoir.

Exo editing cine Guil

Les Échos

Titre : Lutte très classe

Chapô : Paul et Sophia se retrouve face à un choix qui va l’encontre de leur valeur : inscrire ou non leur fils dans une école privée. Michel Leclerc nous invite à creuser nos contradictions avec humour. Une réussite qui doit également beaucoup à des acteurs étincelants, Édouard Baer et Leila Bekhti au premier rang.

Inter : Ni béat, ni baba

Le Figaro

Titre : Gauche et sans finesse, une « lutte des classes » ratée

Chapô : École laïque ou privé ? Bobo ou catho ? Pauvre ou riche ? À force de lourdeur et de répétition, Michel Leclerc s’égare dans les clichés et la caricature.

Inter : Interprétation incertaine

Accroche : Leurs personnages sont aussi légers que des bulles de savon, certains aussi filants que des étoiles, quasi inexistants.

exo – voix Express – Samantha – guil

Selon vous le Royaume-Uni doit-il quitter l’Union Européenne ?

Clarifier les choses

Gérard – 77 ans – restaurateur – Reims :

Oui je suis pour, sans hésiter. Je considère que l’Angleterre a toujours joué double jeu et est resté très proche économiquement des États-Unis. C’est une grande magouille. Au moins la sortie de l’Union Européenne (UE) permettra de clarifier les choses de ce point de vue. Mais c’est dommage car ils ont plus le sens des affaires que nous.

 

Respecter le choix du peuple

Laura – 22 ans – étudiante Erasmus – Paris-Stuttgart (DE) :

En tant qu’allemande, je suis très attaché à l’UE qui permet de partager les problèmes comme de trouver des solutions ensemble. Les craintes évoquées par les anglais face à l’UE sont un faux problème, elles révèlent un malaise de société plus vaste. Je suis contre le Brexit mais maintenant que le vote a eu lieu, il est impératif de respecter la décision du peuple britannique.

 

Nous n’étions pas assez informés

Kelly – 63 ans, enseignante, Plymouth (UK) :

Je suis contre, absolument contre. Nous sommes plus fort ensemble que séparés, que ce soit politiquement, économiquement ou socialement. La campagne du référendum s’est déroulée sur des mensonges de toutes part, nous n’étions pas assez informés mais maintenant, nous savons. Nous devons revenir sur notre choix sinon ce sont les populistes qui l’emporteront.

 

Une balle dans le pied

Mathieu 32 ans – conseiller bancaire – Paris :

Ni pour, ni contre, ils sont souverains c’est leur choix. Ça traine depuis des mois, alors il est temps qu’ils décident. Je ne suis pas inquiet quant au fait qu’on réussisse à trouver un accord, quel qu’il soit. Mais j’estime qu’ils se tirent une balle dans le pied. Ils perdront leur première place financière et cela va nous avantager.

 

La décision leur appartient

Olivier – 50 ans – fonction publique – Paris :

Je n’ai pas d’opinion et je ne peux pas en avoir, c’est le problème des anglais pas le mien. La décision leur appartient. Avoir un avis sur quelque chose qu’on ne maitrise pas, ça m’interpelle. On cherche toujours à s’occuper de tout mais nous ne sommes pas suffisamment informés pour décider à la place des autres.

 

 

exo filet Marie – guil

Mot clé : Environnement

Coton-tige : vers le zéro déchet

Une dizaine de produits en plastique jetables sont concernés par la nouvelle législation. Parmi eux, le coton-tige, véritable plaie des plages mais pour lequel des alternatives plus écologiques existent.

Les cotons-tiges font partie de ces objets du quotidien que la loi Biodiversité de 2016 va supprimer des rayons à partir de janvier 2020. En effet, d’ici à deux ans, les dix produits en plastique à usage unique les plus présents sur les plages et dans les mers seront interdits par l’Europe. Rien que sur les côtes françaises, l’association Surfrider Foundation a collecté plus de 16 000 bâtonnets ouatés en 2015. Parfois jetés dans les toilettes, les cotons-tiges atterrissent sur le sable à la suite de fortes pluies, lorsque les stations d’épurations saturent et ne peuvent plus procéder aux filtrations. Alors, par quoi remplacer ces bâtonnets en plastique ? Par leur version biodégradable en papier ou en bambou, ou bien, encore plus durable, par un cure-oreille en bois ou en métal. Appelé « escurette » au Moyen-Âge, cet ustensile est doté d’une tige fine faisant office de manche avec, à son extrémité, un grattoir en forme de petite cuillère. Des solutions qui fleurissent sous l’impulsion des militants du zéro déchet. Ce mouvement, luttant contre le tout-jetable notamment, promeut des alternatives existantes pour une vie sans plastique.

exo Libé – Guil

Surtitre : Justice

Titre : Prétoire, au box des accusés

Chapô : L’installation de parois sécurisées dans les tribunaux suscitent difficultés et incompréhension. Un recours vient d’être déposé contre ce dispositif jugé contraire aux droits des prévenus.

Exergue : « L’accusé n’est plus un personnage central, mais une figure extérieure. Imaginez si Camus avait mis Meursault dans une cage de verre » Gérard Tcholakian – Avocat

Inter 1: Une obsession sécuritaire

Inter 2 : Rendre corps à la parole

exo Parisien Guil

Titre : L’Anticafé fait payer ses consommations à l’heure

Chapô : L’idée est simple mais efficace, les clients règlent en fonction du temps passé et ça fonctionne, de nouveaux établissements ouvriront prochainement à la Défense et à République.

Inter : Se sentir « mieux » que chez soi.

Exergue : « Dans un café traditionnel, au bout de trente minutes sans reprendre une conso, on a l’impression d’être un parasite » Tommaso, 30 ans, chercheur en philosophie

Légende : Un espace convivial pour se retrouver et partager sans compter

Titre 2 : Un concept qui se propage dans tous les domaines

Exo – bijouterie – guil

Ce samedi 21 septembre, la Bijouterie Eleuteri située via Sant’Andrea à Milan a été victime d’un cambriolage fomenté par deux complices.

Selon une source policière qui a rendu visible les images choc de la vidéo-surveillance, le 1er braqueur s’est présenté dans la bijouterie comme client, déjouant ainsi la vigilance de l’employée, il a pu l’immobiliser avant de faire pénétrer son partenaire et de dérober le contenu du coffre-fort et de prendre la fuite : le butin est estimé à 1 million d’euros.