Le frelon asiatique, bête noire des apiculteurs

Quote

Le frelon asiatique s’est répandu sur tout le territoire français en moins de 15 ans. Ce prédateur menace les abeilles, déjà victimes des pesticides et des maladies. Une invasion que les dispositifs mis en place peinent à maîtriser, et qui fait le désespoir des apiculteurs.

« Quand le frelon asiatique arrive, les abeilles, paniquées, se mettent sur la défensive à l’entrée de la ruche. En vol stationnaire, le frelon leur tourne le dos, pour attaquer celles qui reviennent chargées de pollen, témoigne Hugo, apiculteur en Île-de-France. Ça fend le cœur, quand t’en tues un et que t’en as deux qui arrivent juste après, c’est comme donner des coups d’épées dans l’eau. » Continue reading

Augmentation du diesel : le ras le bol fiscal menace Macron (SD / sr FH)

Titr

pompes diesel

À la pompe, les taxes sur le diesel ont augmenté de 7 centimes d’euros
Photo ResoneTIC via C

Emmanuel Macron maintient la hausse du prix des carburants, malgré les protestations de nombreux automobilistes, mais prévoit des mesures de défiscalisation pour en amortir l’impact.

« On n’écrase personne », répond Emmanuel Macron aux mécontents qui l’ont interpellé cet après-midi sur la hausse de carburant lors de son « itinérance mémorielle » dans les rues de Verdun. Il ne plaide ni coupable, ni responsable : « C’est pas bibi », mais en partie « la situation géopolitique mondiale ».

La fiscalité représente cependant 60 % des prix à la pompe

Pour le ministère de la Transition écologique et solidaire, la hausse vise à limiter les émissions de carbone. Malgré les mises en garde du GIEC sur les conséquences du réchauffement climatique, la justification écologique à la hausse du carburant ne convainc pas l’Association nationale de défense des consommateurs, pour qui la seule augmentation du prix du pétrole incite les automobilistes à réduire leur consommation.

Ras le bol fiscal

Cette augmentation, appliquée à la mi-octobre, touche surtout le diesel, qui totalise 80 % des ventes, et suscite un mécontentement qui parasite la communication gouvernementale sur la hausse du pouvoir d’achat. Une pétition demandant la baisse de ces prix a déjà recueilli 780 000 signatures. Sous les hashtags #RasLeboLFiscal et #17Novembre, les appels à bloquer les routes le 17 novembre se multiplient sur les réseaux sociaux.

L’annonce du chef de l’État, faite mardi sur Europe 1 – la défiscalisation des aides au transport allouées aux « citoyens les plus modestes qui n’ont pas le choix » – suffira-t-elle à enrayer ce mouvement, dit « des gilets jaunes » ? Pas à en croire le tweet de « Choses claires » : « Le carburant c’est juste la goutte d’eau qui fait déborder le vase et prouve le ras bol fiscal qui devient de plus en plus lourd à supporter. »

Sylvia Duvergier

Exo ADN François

TITRE 53 SIGNES

Aux USA, le boom de la génétique bon marché

CHAPÔ 325 SIGNES

De nouveaux tests ADN peu couteux font un carton aux USA, auprès de consommateurs avides de connaître leurs risques médicaux, leurs filiations ou leurs origines. L’ampleur de la diffusion des données personnelles afférentes pose un problème d’encadrement éthique et juridique, dont profitent de nombreux arrivants sur ce marché.

Exergue 149 signes

« Ils ne vous disent pas d’où vient votre ADN dans le passé. Ils vous disent d’où il vient aujourd’hui sur la planète. »

Adam Rutherford, généticien

Inter 1 /37 signes

Séquencer 700.000 variantes du génome

Inter 2 / 25 signes

Plus de secrets possibles

Inter 3 / 36 signes

Dissémination volontaire des données

Inter 4 / 33 signes

Un ADN voisin confond un criminel

Brève Libé François

Samedi soir, une femme enceinte de 32 ans a été fauchée par une voiture, dans le IXe arrondissement de Paris. Elle est morte hier des suites de ses blessures. Le chauffard, âgé de 20 ans, s’était lancé dans un couloir de bus, avant de perdre le contrôle de son véhicule et de percuter la passante sur le trottoir. Le jeune homme, dont les analyses d’alcoolémie se sont révélées négatives, a été interpellé et placé en garde à vue. Deux autres personnes qui se trouvaient à bord se sont enfuies après l’accident.

Lundi

Exo Libé François

Titre 30 signes Enfermé, veuillez-vous lever ! (30)

Surtitre 15 signes Transparence sans justice

chapo 180 signes

Les prétoires s’équipent inexorablement de boxes sécurisés. Les avocats dénoncent cette tendance qui dérogent aux droits du prévenu qui s’y tient enfermé, isolé du déroulement de leur procès.

Exergue 140 signes + nom et fonction

« L’accusé n’est plus un personnage central, mais une figure extérieure. Imaginez si Camus avait mis Meursault dans une cage en verre » Maitre Tcholakian, avocat

Inter 1 / 25 signes Un prolongement de la geôle

Inter 2 / 25 signes Architecture déshumanisante

Romainville veut décider du nom de sa station de métro

Travaux d'extension de la ligne 11 place Carnot : de la gêne et bientôt du plaisir pour Romainville

Travaux d’extension de la ligne 11 place Carnot : de la gêne et bientôt du plaisir pour Romainville ©Ratp

(chapo)

Le futur métro de la ligne 11 s’arrêtera à Romainville (93) à la station provisoirement baptisée Place Carnot. Un nom pas assez précis pour la mairie, qui a pointé l’absence de mention de sa commune.

 

 

En 2022, la ligne 11 sera prolongée à partir de son terminus actuel, Mairie des Lilas (93), jusqu’à Rosny-bois-Perrier (93), avec 6 stations réparties sur 6 km. L’arrêt situé place Carnot, à Romainville, sera le deuxième de cette extension, et permettra de relier la station Châtelet en 18 minutes, soit la moitié de la durée du trajet actuel, qui impose le recours au bus.

Fin 2016, les Romainvillois consultés par leur mairie s’étaient prononcés à la majorité pour nommer la station Romainville-Place Carnot, devant Romainville-Carnot et Place Carnot-Romainville. Un distinguo subtil qui a respecté la sensibilité locale du projet.

Nommer une station de métro commence dans les bureaux de la RATP, qui prend en compte les demandes des élus et de la population pour suggérer plusieurs propositions. Cette shortlist est ensuite soumise à Île-de-France-Mobilités (ex STIF), qui entérine le nom définitif, après une dernière validation des institutionnels et des élus.

En attendant la décision finale, les communications officielles et les panneaux du chantier nomment toujours la station Place Carnot, un discret astérisque renvoyant à son caractère provisoire. Il reste 48 mois avant d’imprimer les prochains plans de métro.

 

François Husson

L’immobilier de Romainville boosté par l’arrivée du métro

« Maison à vendre, à deux pas du futur métro place Carnot ». On retrouve ce refrain dans la plupart des annonces immobilières de Romainville (93), depuis l’annonce de l’extension de la ligne 11 du métro qui traversera la ville en 2022. Le secteur immobilier local bouillonne déjà en accueillant les premières demandes parisiennes de logements.

Le parc de Romainville, un espace vert de 8 hectares à quelques km de Paris ©Guilhem Vellut

Le parc de Romainville, un espace vert de 8 hectares à quelques km de Paris
©Guilhem Vellut

 

« Les maisons augmentent de 5 à 10% chaque année, les demandes explosent » exulte Jérôme, gérant d’une agence immobilière en face de la Mairie. Costume sombre ouvert sur chemise blanche, il confesse bien mieux travailler que ses prédécesseurs, à qui il a racheté l’agence il y a à peine 2 ans. « J’ai 250 personnes qui cherchent des maisons, 90% sont des Parisiens qui achètent pour la deuxième fois, après revente de leur appartement. L’ancien reste à peu près raisonnable, mais le neuf est très cher, ils pratiquent aujourd’hui les prix de demain ». Les affaires marchent aussi pour Franck, 38 ans, commercial dans une agence proche de la place Carnot. Costume brillant et cheveux gominés, il esquisse un sourire gourmand : « Avec l’arrivée du métro, le rapport espace / gain de temps est vraiment intéressant. Ça flambe déjà.  Le plafond des 4000 € le m2 a été dépassé ». En 2017, la chambre des Notaires de Paris relevait en effet le chiffre moyen de 3910 € le m2 pour les transactions du secteur de Romainville. Marie, propriétaire d’une maison de 115 m2 à 200 m du futur métro, n’hésite pas à en demander 5100 € le m2. Jointe par téléphone, elle assure être « sur le point de signer un compromis sans rabais ».

« On n’a pas attendu le métro pour construire »

Indéniablement galvanisé par l’arrivée du métro, l’intérêt pour Romainville est aussi dû à son urbanisme, pensé à long terme depuis longtemps. Maria Afonso, élégante cinquantenaire en tailleur marine et boucles d’oreille en or, dirige sa propre agence depuis 25 ans. Ses locaux ont dû être déplacés à une centaine de mètres de la place Carnot à l’arrivée du chantier, dont on voit les grues s’affairer à travers ses larges vitrines. « Depuis longtemps, Romainville se positionne dans la modernité. On n’a pas attendu le métro pour construire, cette ville avait besoin de renouvellement. Les franchises arrivent, comme Monoprix, ainsi que de nouveaux équipements ». Sur la place, devant les palissades, Jérôme, 48 ans, un habitué du quartier depuis 30 ans, confirme : « Nous avons des parcs, du vert, c’est comme un vieux village. C’est ce que cherchent les gens qui viennent. Paris et les Lilas sont saturés alors qu’ici, des marchés et des gymnases apparaissent, et ces nouvelles constructions dynamisent le quartier. Le métro ne sera qu’une étape de plus ». Bientôt, à Romainville, un autre refrain se fera entendre dans les hauts parleurs de la RATP : « Prochain arrêt : Place Carnot, tous les Parisiens en quête d’espaces sont incités à descendre ».

François Husson

À Romainville, l’arrivée du métro va-t-elle changer le quotidien de la place Carnot ?

Romainville se rapprochera de Paris en 2022

Romainville se rapprochera de Paris en 2022

Les Romainvillois interrogés Place Carnot  ne sont jamais indifférents à l’arrivée du futur métro de la ligne 11. Mais avant d’en profiter, ils subissent les travaux Place Carnot

 

 

Laetitia, secrétaire en auto-école, 28 ans

« Je déteste les transports en commun, mais ma voiture est cassée »

« Je vis à Noisy et je travaille Place Carnot. Je déteste les transports en commun, mais comme ma voiture est cassée, je prends le bus. Quand je fais du shopping à Paris, je dois prendre le bus 105, puis le métro, c’est long. Et qaund je fais mes courses à Rosny, c’est encore pire ».

 

Paulette, retraitée du secteur bancaire, 76 ans

« Je continuerai à prendre le bus »

« Moi, je suis propriétaire, alors le futur métro, ça va m’arranger. Ma maison est à 400 mètres de la Place Carnot, elle pourrait prendre de la valeur, mais je resterai là de toute façon. Et quand je me déplacerai, je continuerai à prendre le bus, parce que je suis habituée »

 

 

Laurent, 48 ans, pharmacien

« Je pense gagner une demi-heure par jour »

« J’attends le prolongement de la ligne depuis longtemps. Mon trajet prend 30 minutes en bus, et parfois, si j’en rate un, je peux attendre 15 minutes de plus. La nouvelle ligne va me changer la vie. Je pense gagner une demi-heure chaque jour. Sur un trajet de plus d’une heure et demi, ça compte »

 

 

Naïm, 22 ans, vendeur de peinture

« Il y aura plus de monde »

« Il y aura des avantages et des inconvénients au futur métro. Mais surtout, ça va amener plus de monde dans le quartier, car beaucoup plus de gens vont bouger. Surtout les jeunes des cités. Et vous savez comment ça se passe dans ces cas-là. Ça va être la pagaille ! »

 

 

Alexander, 21 ans, agent immobilier

« Ça va faire monter les prix »

« On attend tous la ligne 11. Elle passe déjà par Les Lilas, et quand elle sera à Romainville, ça va faire monter encore plus le prix de l’immobilier autour de la place Carnot. Ça va faciliter le marché et les affaires. L’offre et la demande seront accrues ».

EXO Café françois

Titre PRINT

Le temps, c’est de l’argent

Chapô

Payer au temps passé en salle, et pas à la consommation bue, c’est le concept proposé par l’Anticafé. Un succès national confirmé par l’ouverture prochaine d’un neuvième bar près de la République.

Inter

Café et coworking

 

Exergue

« Je pourrais rester chez moi mais je préfère me rendre ici parce comme c’est payant, ça me motive pour bosser »

Légende

Étudiants et jeunes actifs viennent se payer du bon temps au quotidien.

 

Titre  2

D’autres lieux comptent aussi

 

 

 

Titraille           WEB

À l’Anticafé, les clients payent le temps passé en salle, mais pas les boissons

 

Chapô web

Open bar sur les boissons non alcoolisées, la facture dépend du temps de présence en salle. L’Anticafé propose ce nouveau concept qui remporte un vif succès partout en France, avec l’ouverture prochaine d’un nouveau bar près de la République.

Titre Fb

Une horloge et l’addition !

Accroche RS

Open bar sur les boissons non alcoolisées, la facture dépend du temps de votre présence en salle !