Paula Scher
, illusionniste de l’instantanément familier

Surnommée illusionniste de l’instantanément familier, Paula Scher a marqué l’histoire du graphisme contemporain et de la communication… 

Sa carrière, dont vous trouverez un bref résumé dans cet article, est rythmé d’une remarquable faculté à jongler finement entre culture pop et beaux-arts. Ses créations aux tons amusants, iconiques, intelligents mais à la fois accessibles se sont montrés d’une influence non négligeable sur le paysage de la communication aux Etats-Unis et dans le reste du monde. « Master conjurer of the instantly familiar » en anglais, elle contribue au cours de sa carrière au renouvellement de nombreuses identités de marques institutionnelles mais aussi corporate et urbanistiques. Si vous préférez les images au texte, rendez-vous en bas de page pour découvrir un super documentaire à son sujet !

Ses débuts au service de la musique…

Paula débute sa carrière dans les années 1970 en tant que Graphiste pour les maisons de disque CBS Records puis Atlantic Records, où elle deviendra Directrice Artistique. Parmi ses travaux les plus marquants : Eric Gale (Ginseng Woman), Boston (Boston),Earl Klugh (One on One), Leonard Bernstein (Poulenc Stravinsky) – ci-dessous dans l’ordre.

Du Constructivisme Russe à Koppel & Scher

Au début des années 80, elle quitte Atlantic Records pour travailler seule. Elle développe une solution typographique inspirée d’Art Déco et du constructivisme Russe qui influent sur son travail par le vocabulaire des formes et l’utilisation de polices alors démodées.

En 1984, elle co-fonde Koppel & Scher avec le designer Terry Koppel rencontré lors de ses études à la Tyler School of Art. Au fil des sept années de leur partenariat, elle produit des identités, des emballages, des jaquettes de livres et de la publicité, y compris la célèbre affiche Swatch inspirée d’une campagne de publicité de l’Office de Tourisme Suisse dans les années 30 réalisée par Herbert Matter (un nom à retenir pour sa contribution au langage graphique du 20ème siècle, article à suivre!).

 Swatch

Pentagram

C’est en 1991 que Paula s’associe au bureau new-yorkais de Pentagram ou elle délivrera au milieu des années 90’ une de ses projets les plus marquant pour un client institutionnel New-Yorkais : The Public Theatre. Elle retravailla l’identité entière du théâtre iconique de la Big Apple. Ce type de renouvellement fut une grande première pour une institution culturelle à cette époque. 

public-high

Public Theatre

Par la suite Scher travaillera pour un large éventail de clients sur des projets de renouvellement d’identité de marque, de création de matériel promotionnel et emballages, de graphisme environnemental, et conceptions de publication. Parmi ses clients les plus importants figurent Bloomberg, Microsoft, Bausch + Lomb, Coca-Cola, Shake Shack, Perry Ellis, le MoMa, le Sundance Institute, the High Line, Jazz at Lincoln Center, le Metropolitan Opera, le New York City Ballet, le New York Philharmonic, le New Jersey Performing Arts Center, la New 42nd Street, le Jardin botanique de New York, le United States Holocaust Memorial Museum, le Philadelphia Museum of Art, la Robin Hood Foundation et le Département des parcs et des loisirs de la ville de New York.

 

Bloomberg

Paula aujourd’hui

En 1996, l’identité visuelle largement imitée de Scher pour The Public Theatre a remporté le très convoité Beacon Award pour sa stratégie de conception intégrée. Par la suite, elle a siègera au conseil d’administration du Public Theatre puis à la Commission du design public de la ville de New York de 2006 à 2015. Aujourd’hui toujours associée chez Pentagram elle collabore régulièrement avec le New York Times, le GQ et d’autres publications. Elle enseigne en parallèle à la School of Visual Arts, la Cooper Union, Yale University and la Tyler School of Art. Enfin elle consacre également une grande partie de son temps à un projet artistique qui lui est plus personnel appelé MAPS et qui consiste en la création de cartes géantes non pas dans une démarche d’orientation pour mettre en scène des stéréotypes de notre société ou des représentations comiques des lieux cartographiés. En somme un mélange de caricature, cartographie et infographie (1ère carte : Montagne et fronts de mer aux USA, 2ème carte : lignes aériennes actives aux USA, 3ème carte : Europe) 

Le travail de Paula a été exposé dans le monde entier et est représenté dans de grandes collections permanentes parmi lesquelles le Museum of Modern Art à New York, la Library of Congress à Washington, le Museum of Art de Philadelphie, le Art Museum de Denver, le Victoria and Albert Museum de Londres, le Museum für Gestaltung à Zurich, la Bibliothèque nationale de France et le Centre Georges Pompidou à Paris. Pour en savoir plus à son sujet, je vous invite à découvrir le documentaire Netflix à son sujet, Abstract : The Art of Design, paru en 2017 et disponible gratuitement sur viméo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *