Place to B mobilise une génération en quête de sens

Imaginez un laboratoire où l’on fédère des citoyens du monde entier face aux enjeux climatiques : c’est le pari d’Anne-Sophie Novel, journaliste, auteur et blogueuse, spécialisée dans les alternatives économiques et l’économie collaborative.

Partis de la conviction qu’il faut « être ensemble » pour relever les défis climatiques, Anne-Sophie Novel et Nicolas Bienvenu ont initié un événement innovant. Pour la durée de la COP21, Place to B prend vie à deux pas de la gare du Nord. Un lieu 2.0 éphémère, installé dans les locaux de l’auberge de jeunesse St Christopher’s Inns, ouvert aux blogueurs, journalistes, artistes, intellectuels et militants écologistes qui refusent de rester bras croisés face aux urgences climatiques.

Des conférences, débats, concerts, scènes ouvertes, projections de films, performances artistiques… sont quotidiennement organisés par la communauté. Pour diffuser en permanence l’actualité du Bourget et permettre un relais rapide des informations, la communauté a mis en place une web radio et une web tv. 

« Place to B doit être partout, tout le temps »
Nicolas Bienvenu, directeur de production de Place to B

Le lieu est divisé en différentes plateformes. Parmi elles, la Creative Factory, un espace de création dont l’atmosphère et l’agencement rappellent ceux du café de la série Friends. La salle principale fait à la fois office d’espace de coworking et de rencontres, où se déroule notamment Place to Brief, un talk show quotidien animé par Anne-Sophie Novel et diffusé en live streaming. 

« On se lâche, on rediscute de la COP de manière décontractée »
Alexandre, étudiant en master de sociologie


À l’entrée du bâtiment, une machine étrange permet de calculer les consommations d’énergies dépensées par jour pendant la durée de l’évènement. Une manière pour Place to B d’augmenter la conscience des participants et la cohérence de sa démarche. Pour compenser l’empreinte carbone laissée par tous ces cerveaux en ébullition tout le long de la COP21, des bracelets et des gourdes sont vendus 10 euros. L’argent récolté servira à replanter des arbres.

Plus d’information sur Place to B : http://www.placetob.org/

Rédaction, réalisation, montage : Daphnée de Morant et Lola Favard-Petkoff - Photographe : Lola Favard-Petkoff