Jungleye

Grâce à un imprimeur calaisien, les photos prises par les réfugiés vont devenir des cartes postales. ©Séverine Sajous/Jungleye