Les horizons funestes de « La Présidente »

Les éditions des Arènes ont publié en novembre La Présidente, une bande dessinée dans laquelle Marine Le Pen accède au pouvoir à l’issue de l’élection présidentielle de 2017. Ses auteurs, François Durpaire et Farid Boudjellal, ont imaginé ses premiers pas à la tête du pays.

La Présidente, de François Durpaire et Farid Boudjellal. Les Arènes, novembre 2015.
La Présidente, de François Durpaire et Farid Boudjellal. Une BD parue aux éditions Les Arènes, en novembre 2015.

Présidentielle, municipales, régionales… les élections se suivent et le Front national gagne chaque fois plus de sièges dans les assemblées de la République. En mai 2014, le parti arrive en tête des élections européennes, confirmant que son accès aux plus hautes fonctions est désormais possible.

Pour François Durpaire, universitaire et militant associatif, ces résultats sont alarmants. Il se penche sur l’étude et la critique du programme du FN et entame l’écriture d’un roman de politique-fiction, Les Cent Jours de Marine Le Pen à l’Élysée. Épaulé par l’auteur Farid Boudjellal, il transforme ce récit d’anticipation en bande dessinée.

Un séisme politique

Le second tour de l’élection présidentielle s’est joué dans un mouchoir de poche. Opposée à François Hollande, Marine Le Pen est élue à la tête du pays avec 50,41 % des suffrages. Nommé Premier ministre, Gérard Longuet est chargé de former un gouvernement où l’on retrouve, aux côtés des cadres du FN, des personnalités de la droite traditionnelle : Nadine Morano devient « ministre de la famille et de la natalité », Thierry Mariani dirige la politique étrangère. Aux élections législatives de juin, le FN obtient 190 élus. Florian Philippot devient président de l’Assemblée nationale.

Quelques ministres du gouvernement formé par Gérard Longuet.
Quelques ministres du gouvernement formé par Gérard Longuet.

Les premières mesures

En juillet, Patrick Buisson est nommé à la tête de TF1. Les radios et la télévision du service public entrent en grève. En coulisse, le gouvernement prévoit de stopper les financements de la presse écrite, à l’exception de Valeurs actuelles, considéré comme la « clé de voûte » de sa politique. Au ministère de l’Intérieur, on décide d’accentuer la surveillance numérique pour mieux repérer « ceux qui préfèrent l’étranger à leur propre nation. »

La scène rap française est victime d’une véritable purge : accusés d’encourager « le terrorisme et l’incitation à la haine », Booba, La Fouine, Kery James et d’autres artistes sont arrêtés et emprisonnés. Un climat de tension s’installe dans le pays, dont le quotidien est désormais rythmé par les arrestations, les expulsions en masse et les manifestations d’opposants politiques.

Au cœur de l’actualité

La sortie de La Présidente coïncide avec l’actualité des attentats de novembre et des élections de décembre. À l’issue du premier tour, le Front national est arrivé en tête des votes dans six régions. Citant le programme du FN et s’appuyant sur l’expertise d’économistes, d’historiens et de politologues, ce livre peut être considéré comme un outil de mise en garde à l’usage des citoyens tentés par le vote frontiste.

À ce titre, il figure dans la liste des ouvrages en lice pour le Prix France Info de la BD d’actualité et de reportage, remis le 17 janvier prochain. Pour aller plus loin, Les Arènes organisent un débat avec François Durpaire et Farid Boudjellal. Il aura lieu ce jeudi 10 décembre à 19 heures, au 27 rue Jacob, l’espace de rencontres littéraires qui abrite également la maison d’édition et sa librairie.

Rédacteur : François Morice – Photographe : Riccardo Milani