Lucy+Jorge signent des passeports pour l’Antarctique

Au Grand Palais de Paris, qui accueille jusqu’au 10 décembre l’exposition Solutions COP21, Lucy+Jorge, un couple d’artistes engagés, offrent à chacun l’occasion de devenir « citoyen du monde » en lui délivrant un Antartica World Passport.

L'artiste et activiste Lucy signe un Passport Antarctica le 9 décembre 2015 à l'exposition Solutions COP21
L’artiste et activiste Lucy signe un Passport Antarctica le 9 décembre 2015 à l’exposition Solutions COP21 au Grand Palais.

Chaque citoyen peut obtenir son Antartica World Passport en se rendant à l’exposition Solutions COP21 au Grand Palais. Grâce à ce passeport universel, Lucy+Jorge, deux artistes engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique, ont voulu faire de l’Antarctique le symbole d’une terre d’accueil, de paix et d’abolition des frontières.

« L’idée nous est venue avec mon mari Jorge, pendant la guerre du Golfe, au début des années 1990 », explique l’artiste Lucy Orta. « Nous sommes partis d’un constat simple : les mouvements d’émigration causés par la guerre nous ont questionnés sur notre droit à disposer de la Terre. Cette question est d’autant plus d’actualité avec l’émigration grandissante due au réchauffement climatique depuis plusieurs années. »

Antarctique, terre de paix

Le traité de l’Antarctique de 1959, ratifié par 50 nations, fait de ce continent un territoire commun. « L’Antarctique nous est apparu comme un symbole fort de l’union des peuples du monde. C’est de là qu’est née l’idée d’un Antartica World Passport, qui véhicule un message d’espoir, de respect et de paix pour l’humanité. En 2007, nous nous sommes donc lancés dans une expédition en Antarctique pour installer notre œuvre éphémère Antarctic Village – No Borders et proposer notre Antartica World Passport. »

« Notre but est de réunir un million de signatures, ce qui pourrait nous permettre de présenter un projet plus ambitieux, notamment à Bruxelles. À ce jour, déjà plus de 55.000 citoyens du monde ont souhaité obtenir leur passeport universel de l’Antarctique », souligne Lucy.

Rédacteur et photographe : Pauline Bischoff