L’avenir du climat peut-il s’inscrire sur des rubans ?

Du 7 au 11 décembre, en parallèle à la COP21, la Coalition Climat 21 organise sa Zone d’action climat (ZAC) au Centquatre-Paris. Cette mobilisation rassemble des militant(e)s venu(e)s des quatre coins du monde et accueille projections, débats et expositions artistiques.

7 décembre 2015, Kate Mc à la Zone d'action climat
7 décembre 2015, Kate Mc Neely, « art activist » new-yorkaise, à la Zone d’action climat au Centquatre-Paris, en marge de la COP21.

Kate Mc Neely a 30 ans. Elle se définit comme une « art activist ». Elle vit dans le quartier de Brooklyn à New York. Elle s’occupe de l’œuvre The Climate Ribbon, un ruban pour le climat. « Ce projet est basé sur une question simple : qu’est-ce que tu aimes et espères ne jamais perdre à cause du changement climatique ? On inscrit une phrase sur un ruban qu’on accroche dans cet arbre. Ensuite, quelqu’un d’autre le prend, l’accroche à son poignet et devient ainsi le gardien ce que j’aime. La justice climatique devient alors personnelle. C’est ce qu’on appelle la solidarité intime. Nous avons réellement besoin de nous soutenir les uns les autres. » Kate a déjà écrit plusieurs fois sur ces rubans. La dernière fois : pouvoir continuer à jouer au beach bowling sur la plage près de chez sa grand-mère.

Découvrez les portraits de Henrik Stern et David Kureeba, autres militants présents au Centquatre-Paris.

Rédacteur : Rouguyata Sall – Photographe : Gaël Cloarec