Edition sur partitions

Le 11 mars 2015 parut chez Stock Vivre cent jours en un, de Philippe Broussard.

un-livre-un-jour-vivre-cent-jour-en-un-philippe-broussard

Ce monsieur, diplômé du CFJ en 1985, prend alors un poste au Matin de Paris, où il couvre les sujets brûlants et collatéraux de l’actualité sportive, tel l’ hooliganisme. Il intègre le Monde en 1989 au service des sports. Sur place lors de la catastrophe de Furiani, il est blessé. Il revient, devient reporter et obtient en 1993 le prix Albert Londres pour une série d’articles sur les trafics de clandestins africains.

Toujours grand reporter au Monde, à la tête du service Enquêtes de L’Express, il partage en 233 pages les derniers mois de la vie de Billie Holiday. Il se penche sur cette diablesse angélique du jazz, s’échouant de Milan à Paris, chantant avec passion et douleur.

Un récit poignant et documenté, sobrement illustré; on pense à l’esprit de RivageSRouges dans la volonté de faire de l’édition et de la musique de meilleurs amis.

Quelques ouvrages qui sonnent bien:

 

Une grossière erreur de conjugaison dans un manuel de français

Les médias se sont déchaînés en découvrant, dans un manuel de français pour collégiens de 4e, une faute de conjugaison à faire frissonner les admirateurs de la langue de Molière. Pierre Lagrue, écrivain et correcteur, se désole de cette faute mais ne s’en étonne pas. L’éditeur Magnard, qui demandait initialement aux professeurs de rectifier eux-mêmes, a fini par changer de discours.

Mon cahier de français, quatrième (Paris, Magnard, 2015)
Mon cahier de français, quatrième (Paris, Magnard, 2015). DR.

Continuer la lecture de Une grossière erreur de conjugaison dans un manuel de français

Le festival Fanzine, c’est maintenant!

Papier Gaché est une maison d’édition indépendante créée en 2008. À travers le graphzine « Papier Gaché » et ses projets de livres d’artistes, Papier Gaché s’attache au pratiques du dessin, du dessin contemporain à la bande dessinée inventive.PG4_Cover_560
Papier Gaché est animé par Romina Pelagatti, Volker Zimmmermann et Bastien Contraire.
Ils organisent la cinquième édition du festival Fanzines! qui a lieu du 1er octobre au 31 octobre 2015 dans plusieurs lieux de l’est parisien. Pendant tout le mois, des expositions, des événements variés, ainsi qu’un marché aux zines célèbrent toutes les facettes de l’autoédition.

Pour ce festival une exposition à la médiathèque Marguerite Duras dans le 20ème présente des contributions du monde entier.

L’exposition est visible par un large public, à la fois celui de la médiathèque et celui du festival. Après celle-ci, une sélection de 150 fanzines rejoindront le fonds des bibliothèques de Paris et seront mis à disposition du public dans plusieurs médiathèques.

http://www.papiergache.net/fr

Tu le sens, le bayou? Tu le sens?

Ce titre pourrait être la dernière question qu’entendrait un violeur de fillettes, la tête plongée dans la vase, retenu par les mains déterminées de Dave Robicheaux. C’est qu’il en connait un bras, sur le bayou, le semi-héros récurrent des romans de James Lee Burke. L’auteur américain, bien que né à Houston (Texas) en 1936, a en effet, tel Moïse par le Nil, été bercé par les eaux vives de la Louisiane.

james-lee-burke-louisiana-stories-2-g

James Lee Burke

Quand les Marx Brothers sortent les flingues… Continuer la lecture de Tu le sens, le bayou? Tu le sens?

Les zombies rentrent au placard, les démons sortent du noir…

Qui n’a pas vécu ces dernières années dans une grotte n’a pas pu passer à côté du phénomène The Walking dead, gigantesque série de comics ( 24 tomes, 144 chapitres! ) publiée aux Etats- Unis dès 2003 chez Image Comics ( puis en France dès 2007 chez Delcourt, collection Contrebande ), née de l’imaginaire du débonnaire Robert Kirkman, auteur du Kentucky de 37 ans, déjà à l’origine de la série Invincible. Popularisée par une série TV qui n’a pas à rougir de sa grande soeur, on y suivait des groupes de survivants dans un monde post-apocalyptique infesté de zombies. Les êtres humains et les liens qu’ils tissaient entre eux étaient le coeur et la force de l’oeuvre de Kirkman.

Robert-Kirkman

12 ans plus tard, le barbu joufflu revient nous donner des frissons…

Kyle Barnes est touché par une malédiction depuis sa plus tendre enfance. il est persuadé d’être possédé par un démon qui s’attaque à tous ses proches. Devenu adulte, il veut absolument trouver les réponses à sa damnation, et surtout s’en débarrasser… Mais ce qu’il découvre alors pourrait bien être à l’origine de la fin de toute vie sur Terre… Kyle Barnes est-il vraiment l’instrument de l’apocalypse?

Ainsi nous est amenée la nouvelle série horrifique de Robert: Outcast.

Continuer la lecture de Les zombies rentrent au placard, les démons sortent du noir…

La rentrée BD 2015

Le jury, présidé cette année par Philippe Geluck, a dévoilé le résultat de sa dernière délibération: 10 albums sont désormais en lice pour le prix Landerneau BD 2015 qui sera remis le 13 octobre.

Philippe Geluck. - MOTTY

Présidé cette année par le dessinateur Philippe Geluck et composé de libraires des Espaces Culturels E. Leclerc et de Michel Edouard Leclerc, le jury du Prix Landerneau BD 2015 a sélectionné dix albums pour sa sélection finale.
Le lauréat de cette nouvelle édition sera proclamé le mardi 13 octobre prochain.
 https://youtu.be/znsiMZdPX90

Continuer la lecture de La rentrée BD 2015

AVEC LE NUMÉRIQUE, LES ÉCRIVAINS Y LAISSENT DES PLUMES

ANALYSE

Par Frédérique Roussel16 septembre 2015 à 13:15

Une enquête du syndicat des auteurs, qui visait à évaluer la manière dont le numérique a affecté les écrivains américains, conclut à leur paupérisation croissante.

Un lecteur sur Kindle, la liseuse numérique d'Amazon, à Cambridge (Massachusetts), en 2011.

Un lecteur sur Kindle, la liseuse numérique d’Amazon, à Cambridge (Massachusetts), en 2011.Photo Brian Snyder.Reuters

Continuer la lecture de AVEC LE NUMÉRIQUE, LES ÉCRIVAINS Y LAISSENT DES PLUMES

Les Editions Winioux

Où l’on apprend l’origine du mot Winioux et où les deux protagonistes montrent qu’elles ont plus d’un tour dans leur sac

winioux2

A l’origine, Winioux était le jeu de deux copines : Marion et Rafa

En combinant les lettres de leurs deux noms de famille, elles avaient inventé ce nouveau mot. Qui était Winioux ne mangeait pas de fromage, fumait de la banane séchée et adorait les frites. Qui était Winioux rêvait d’une île secrète que l’on ne voyait pas de l’extérieur, que l’on pouvait atteindre par un pont levis géant. Pour déclencher le mécanisme, il fallait prendre la clef,  derrière le compteur électrique et ouvrir le coffre planqué sous une latte du plancher, dans lequel il y avait leur carnet secret (rempli d’observations sur les garçons, dont la clef  était cachée dans la cabane à oiseaux qu’il fallait ouvrir avec un clou que l’on pouvait trouver dans le garage), un paquet de Stuvesant Light emprunté à la mère de Marion, une clef  (qui permettait d’ouvrir la parabole invisible de l’extérieur) et la carte-mère du pont levis.

Continuer la lecture de Les Editions Winioux

Sorj Chalandon et Georges Simenon

Les Assises du roman.

Chaque jour, un auteur répond à la question :
« Quel auteur européen a compté dans votre formation ? »

Aujourd’hui, Sorj Chalandon nous parle de Georges Simenon.

Sorj Chalandon, lauréat du prix Goncourt des lycéens
Sorj Chalandon, lauréat du prix Goncourt des lycéens

Continuer la lecture de Sorj Chalandon et Georges Simenon