Edition sur partitions

Le 11 mars 2015 parut chez Stock Vivre cent jours en un, de Philippe Broussard.

un-livre-un-jour-vivre-cent-jour-en-un-philippe-broussard

Ce monsieur, diplômé du CFJ en 1985, prend alors un poste au Matin de Paris, où il couvre les sujets brûlants et collatéraux de l’actualité sportive, tel l’ hooliganisme. Il intègre le Monde en 1989 au service des sports. Sur place lors de la catastrophe de Furiani, il est blessé. Il revient, devient reporter et obtient en 1993 le prix Albert Londres pour une série d’articles sur les trafics de clandestins africains.

Toujours grand reporter au Monde, à la tête du service Enquêtes de L’Express, il partage en 233 pages les derniers mois de la vie de Billie Holiday. Il se penche sur cette diablesse angélique du jazz, s’échouant de Milan à Paris, chantant avec passion et douleur.

Un récit poignant et documenté, sobrement illustré; on pense à l’esprit de RivageSRouges dans la volonté de faire de l’édition et de la musique de meilleurs amis.

Quelques ouvrages qui sonnent bien:

 

Le festival Fanzine, c’est maintenant!

Papier Gaché est une maison d’édition indépendante créée en 2008. À travers le graphzine « Papier Gaché » et ses projets de livres d’artistes, Papier Gaché s’attache au pratiques du dessin, du dessin contemporain à la bande dessinée inventive.PG4_Cover_560
Papier Gaché est animé par Romina Pelagatti, Volker Zimmmermann et Bastien Contraire.
Ils organisent la cinquième édition du festival Fanzines! qui a lieu du 1er octobre au 31 octobre 2015 dans plusieurs lieux de l’est parisien. Pendant tout le mois, des expositions, des événements variés, ainsi qu’un marché aux zines célèbrent toutes les facettes de l’autoédition.

Pour ce festival une exposition à la médiathèque Marguerite Duras dans le 20ème présente des contributions du monde entier.

L’exposition est visible par un large public, à la fois celui de la médiathèque et celui du festival. Après celle-ci, une sélection de 150 fanzines rejoindront le fonds des bibliothèques de Paris et seront mis à disposition du public dans plusieurs médiathèques.

http://www.papiergache.net/fr

Pourquoi la passion des trains à vapeur ?

Dès son origine, l’AJECTA a fait de la remise en état de marche de sa collection une priorité. Pas de la totalité, bien sur, mais au mieux, selon ses possibilités.

Plusieurs fois par an, un train, le plus souvent au départ de Paris, emmène son lot de voyageurs vers des destinations proches ou lointaines. Quelques exemples ? Continuer la lecture de Pourquoi la passion des trains à vapeur ?

Le musée du Louvre, d’Orsay et le château de Versailles vont rester ouverts 7 jours sur 7

François Hollande a annoncé ce lundi 7 septembre l’ouverture des musées du Louvre, d’Orsay et de Versailles 7 jours sur 7 « dès cet automne », afin d’accueillir des groupes d’élèves le lundi ou le mardi, leurs jours de fermeture jusqu’à présent. Le projet avait d’ailleurs déjà été évoqué il y a un an.

Pyramide du Louvre
Pyramide du Louvre

Continuer la lecture de Le musée du Louvre, d’Orsay et le château de Versailles vont rester ouverts 7 jours sur 7

Nous venons en amis

Dix ans après son mémorable Cauchemar de Darwin, sur les ravages de la mondialisation en Tanzanie, Hubert Sauper revient avec un nouveau documentaire et les mêmes obsessions, la même rage.

Voya­ge au Soudan, cette fois, pays déchiré, divisé en deux nations ennemies. Le cinéaste en a survolé les forêts et les décharges, les villages misérables et les raffineries gigantesques, dans un petit avion qu’il a bricolé lui-même. Chaque escale dessine une carte du néo­colonialisme. Au nom de l’aide au dé­veloppement, Chinois et Américains polluent et exproprient.

Au nom de l’humanitaire, des évangélistes texans pratiquent un prosélytisme entre paternalisme et propagande.

Nous venons en amis, extrait
Nous venons en amis, extrait

Continuer la lecture de Nous venons en amis

Bruxelles, carrefour de la création

Non à l’art contemporain. Ensemble nous pouvons l’arrêter », proclame une banderole brandie par des (faux) manifestants photographiés par Patrick Guns, qui trône dans la vitrine de l’éditeur Anima Ludens, installé rue Saint-Georges (vous savez, celui qui terrassa le dragon), à Bruxelles.

4762135_7_6a61_allegoria-sacra-a-melancholy-2011-161-5-x_4b000cfbbd4ee2372261a9408b4a1c80

 

A voir l’exposition…

Continuer la lecture de Bruxelles, carrefour de la création